Se passer d’Amazon : mode d’emploi

Amazon est une championne de l’optimisation fiscale qui tue les libraires et se fiche de l’environnement. Pourtant, lors du Black Friday, l’entreprise irresponsable sera récompensée en encaissant des milliards de dollars…

Il y a dix ans à peine, le Black Friday était à peu près inconnu en France… Néanmoins, les mentalités évoluent beaucoup plus vite sur ce genre d’événements que sur la cause des femmes ou le réchauffement climatique, au hasard : avec un panier moyen de 94 euros et une augmentation des dépenses de 71% par rapport à 2017, l’édition 2018 du Black Friday a été une réussite en France, selon le cabinet d’analyse HiPay. Premier bénéficiaire de cette évolution : Amazon.

Amazon encourage la surconsommation

En 2017, les Français ont acheté 2 millions de produits sur le site d’Amazon en une seule journée, lors du Black Friday. Et l’an dernier, près de 180 millions d’articles ont été achetés sur Amazon dans le monde en quelques jours seulement… Si bien que Jeff Bezos, fondateur de l’entreprise, trône en tête des plus grosses fortunes du monde, soit la bagatelle de 116 milliards de dollars, accumulés en incitant les gens à consommer toujours plus dans un monde au bord du précipice.

Amazon pratique l’optimisation fiscale

L’an dernier, Jeff Bezos a avoué « ne pas savoir quoi faire de sa fortune ». On lui suggèrerait bien de faire un peu moins fortune en respectant un peu plus les hommes et la terre, mais apparemment, cela demande trop d’imagination… Pour le moment, Amazon préfère passer son temps à réfléchir aux techniques d’optimisations fiscales qui lui permettent de payer le moins d’impôts possibleet licencier ses employés ayant montré des signes de sympathie vis-à-vis des Gilets Jaunes… Voilà du temps de réflexion bien mal utilisé…

Se passer d’Amazon mode d’emploi

Alors en attendant que Jeff réfléchisse à l’impact positif qu’il pourrait avoir sur le devenir de notre Terre Mère et sur les hommes qui l’habitent, nous nous passerons d’Amazon.
Certes, c’est moins simple que de faire avec, mais ce n’est pas non plus si compliqué (on faisait sans avant, rappelez-vous), et c’est beaucoup plus raccord avec les enjeux de notre triste époque. Cela demande juste de passer entre les mailles des injonctions à surconsommer, de se rappeler que l’on ne fait que 2% d’économies réelles le jour du Black Friday… Et d’utiliser les formidables moyens mis à notre disposition à cette époque où Internet nous facilite la vie :

Lorsque vous recherchez un objet, commencez par écumer les plateformes de dons. Vous avez l’embarras du choix, à commencer par ces quelques solutions simples :

  • Donnons.org : vous pouvez par exemple trouver sur le site (liste absolument pas exhaustive !) : meubles, accessoires pour animaux, jeux vidéos, vaisselles, vêtements, accessoires de puériculture, électroménager, électronique, outils de bricolage, plantes et fleurs, compost… Vous trouverez de tout !
  • A la recherche d’un aspirateur ? d’un vélo ? d’un pantalon ? Pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil sur Geev ? L’application met en relation d’une part des Geevers qui souhaitent donner des objets qu’ils n’utilisent plus, et des citoyens potentiellement intéressés, prêts à les adopter. Grâce à un système de géolocalisation, il vous est possible de dénicher des trésors qui se cachent près de chez vous, où que vous soyez en France.
  • consoRecup, imaginée par le média consoGlobe, est une plateforme de don et de récupe qui vous permet de donner et de dénicher de bonnes affaires proches de chez vous. Livres, jeux, films, matériel de sport, de puériculture, tout y est, et ce, dans plusieurs régions de France. consoRecup multiplie les solutions en proposant également un service de troc pour échanger ses objets contre de nouveaux.

Si vous recherchez un bouquin pour vous-même ou un proche, bingo : moultes solutions ont été imaginées pour vous aider à vous passer d’Amazon :

  • Dans la catégorie “l’arroseur arrosé”, on a Amazon Killer, qui permet de faire la recherche sur Amazon puis de trouver le libraire indépendant qui vend le bouquin près de chez vous
  • Il y a des plateformes de librairies indépendants qui font exactement la même chose qu’Amazon. 2 500 libraires indépendants ont ainsi décidé d’unir leurs forces au sein de lalibrairie.com, une alternative pratique et précieuse. Il y a aussi Leslibraires.fr, un autre réseau de libraires indépendants, qui vous proposeront un très large choix de livres neufs, mais aussi de livres anciens, rares ou d’occasion.
  • Autre option : Chez Mon Libraire, site collectif mis en place par les libraires de l’association Libraires en Rhône-Alpes en Novembre 2014. A partir de la rentrée 2016, il a été ouvert aux libraires auvergnats de LIRAAujourd’hui ce sont plus de 100  librairies qui, dans un esprit solidaire, ont fait le choix d’un service commun.
  • On peut toujours se tourner vers Gibert.com pour acheter ou vendre des libres neufs ou d’occasion
  • De nombreux sites dont www.donnons.org proposent des livres d’occasion, gratuits !
  • Vous pouvez tester Scribd, un site de partage de documents en ligne actif depuis mars 2007. Scribd offre un lecteur gratuit de documents de 160 ko qui se charge dans les navigateurs, et les documents iPaper sont obtenus après conversion en PDF et peuvent être partagés. Ce lecteur supporte les zooms, la recherche de texte, différents modes de visualisation, l’utilisation de l’imprimante. Toutefois, le téléchargement des ouvrages reste réservé aux utilisateurs inscrits et ayant souscrit à un passe limité dans le temps.

Lutter contre le Black Friday mode d’emploi

Marre de la surconsommation ? Rejoignez le mouvement : le Boycott Citoyen organise une campagne de décrédibilisation du Black Friday sur les réseaux sociaux : inscrivez-vous en envoyant un mail à boycott.citoyen@lilo.org !
Le 29 novembre, le Boycott Citoyen co-organise aussi :
– La grève mondiale pour le climat : https://www.facebook.com/events/633747833695721/
– Plantons partout des arbres pour le climat : https://www.facebook.com/events/633747833695721/
– Block Friday : https://www.facebook.com/events/953599701691438/
– Vive le vendredi vert : https://www.facebook.com/events/735277593610579/

______________________________

Depuis le mois d’octobre 2018, le Boycott Citoyen initie des boycotts au long court de certains produits et groupes (Nestlé, Coca-Cola, MacDo…) mais aussi de pratiques néfastes (le plastique à usage unique, les voyages professionnels en avion, la surconsommation lors des fêtes commerciales etc.).
Nous organisons régulièrement des journées sans achat pour initier des actions coup de poing et montrer l’impact de consommateurs qui prennent le pouvoir. Le Boycott Citoyen a également organisé 10 jours de résistance contre le plastique qui ont mobilisé des dizaines de milliers de personnes dans plus 40 villes en France en mai 2019.
Chaque jour, sur www.boycottcitoyen.org, retrouvez des articles qui vous aident à éviter les produits irresponsables, et à adopter de nouvelles pratiques respectueuses de l’environnement et de l’homme.
Sur la page Facebook du Boycott citoyen, la communauté des boycotteurs et boycotteuses citoyen.nes échangent leurs idées, astuces et bons plans, donnant du poids au mouvement global… Motivant !

______________________________________

Vous suivez le Boycott Citoyen ? Vous avez initié des changements dans vos modes de consommation grâce aux alternatives proposées ? N’hésitez pas à soutenir nos actions sur Tipeee !

Publié par

Carol Galand

Journaliste free-lance, responsable d'une super asso (assoswane.com), colorieuse de trucs (carolalune.com), collectionneuse de sourires, maman poule fière comme un coq, acrobate mentale, superpositionniste de vêtements, court-circuiteuse de circuits, contradictionniste professionnelle, ravisseuse de robes de bal, amoureuse de feux d'artifices sans artifice, tiers de femme parfaite et autres curiosités.

48 réflexions au sujet de “Se passer d’Amazon : mode d’emploi”

  1. J’ai beaucoup apprécié cet article ,je vais mettre en pratique certains conseils relatifs au don pour donner et recevoir ou plus simplement échanger si possible. MERCI à Vous!

    J'aime

  2. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    En tout les cas, je ne comprend pas cette folie d’acheter systématiquement chez Amazon où les abus sur l’achat d’occasion est devenu une aubaine pour les fraudeurs et le fait d’enchérir sur un produit d’occasion pour y gagner un maximum d’argent.
    Je trouve que ce moyen de transaction a beaucoup fait de tort au marche du livre d’occasion.
    Aujourdhui, Amazon est devenu l’incontournable chez de nombreux internautes a n’importe quel prix de commander directement par ce service. On préfère choisir la facilité d’un simple clic de ce que propose la vitrine Amazon et sans aucun discernement de sa valeur vendu chez un bouquiniste à défaut de le trouver dans un Emaus ou avec un peu de patience ou de chance dans un vide grenier. C’est vrai que ce dernier, c’est plutôt rare de trouver ce que l’on cherche, mais bien de trouver ce que l’on ne cherche pas.
    Il y a pas de comparaison de feuilleter un livre dans une librairie avant de faire le choix d’acheter ou de changer d’avis a défaut encore de trouver ce que l’on cherche chez un bouquiniste ou encore chez Emaus.
    Je ne comprend pas cette envie d’acheter a n’importe quel prix, parceque c’est le moins cher que j’ai trouvé en sachant que la comparaison sur internet, n’est pas une super référence, car on peut y trouver tout et n’importe quoi, comme dans la caverne d’Ali Baba et les quarante voleurs.
    J’ai été déçu une fois sur amazon et heureusement que le vendeur a été honnête, car le livre que j’avais reçu, il manquait les 33 premières pages du livre, un défaut de l’édition. La grosse arnaque sur Amazon si vous de décoché pas une certaine case, vous êtes directement abonnés a un service que vous n’avez pas demandé et qu’on vous demandera de payer avec votre prochaine commande si vous ne modifiez pas sans attendre l’abonnement. J’ai fais le choix de ne pas commander sur internet, car je ne suis pas dans cet état d’esprit de vouloir a tout prix ce quelque chose qui le lendemain peut être remplacé par autre chose.
    On peut aussi développer la philosophie que ce qui n’est pas encore trouvé, c’est que ce n’était pas le moment de l’acquérir que de nourrir un système de profit qui est déconnecté de la réalité du marché 🗓📅📆

    J'aime

    1. Bonjour,
      Notre entreprise a décidé de retirer ses produits du site d’amazon pour contester la politique agressive d’amazon et e l’inciter a payer d’impôts en France comme tout entreprise.

      J'aime

  3. Alors je suis d’accord avec tout ça et bien évidemment, je fais un maximum pour suivre ces conseils de bon sens. Mais il y a une partie d’Amazon que vous n’abordez pas : le produit rare. C’est bien simple, je suis artiste et je n’arrive à avoir mes feutres, en pochette ou à l’unité que chez eux. Même sur des feutres pourtant produits en France, ils étaient les seuls à offrir la possibilité de les acheter à l’unité dans toutes les couleurs. Même les magasins d’arts graphiques ne le font pas. Donc je veux bien ne plus utiliser du tout Amazon, mais dans le cas du produit rare, je n’ai pas d’autres alternatives. Si Amazon est si puissant, c’est surtout parce que le commerce en France (en ligne surtout mais aussi en live) n’est pas efficient et efficace.

    J'aime

    1. Je suis malheureusement d’accord avec vous. Je fais partie des Français de l’étranger, autrement dit des Français qui vivent à l’étranger (d’après certaines estimations nous sommes entre 2 et 3 millions !). Pour commander des livres français et les faire livrer par DHL ou UPS (car la poste n’est pas fiable dans le pays où j’habite), Amazon est d’une redoutable efficacité, et ce depuis longtemps ! J’ai consulté les deux sites qui regroupent des libraires indépendants français et dont l’article parle, et je n’ai rien vu concernant la livraison à l’étranger. Je n’aime pas la politique d’Amazon, mais je suis contraint de reconnaître que cette entreprise propose d’excellents services. Trop d’entreprises françaises ne sont pas au niveau.

      J'aime

      1. tout-à-fait d’accord également. On peut trouver chez Amazon des ouvrages très spécialisés, ou assez anciens ou étrangers, ou très rares, que les:librairies locales ne trouvent jamais. C’est la raison pour lauqellle je suis client d’Amazon, l’envoi en qq jours, je m’en fout, de même que l’acaht d’autres acticles et cadeaux. De plus, on peut faciemlement faire des rechechres sur Amazon, à partir d’un livre récemment paru ou d’un auteur, vous trouvez tous les anciens titres dont vous pouviez n’avoir jamais entendu parler. Trsè utile surtout si vous êtes loin (comme moi pendant 30 ans) et ne pouvez bouiquiner dans une librairie locale, ce qui est le must, j’en conviens. je voudrais négliger A mais ne fonction de mes critères, je ne pourrai le faire.

        J'aime

  4. Merci pour la découverte de certains sites !
    Pour les BD il y a maintenant aussi https://www.bdfugue.com géré par des libraires spécialisés et indépendants, et avec une éthique puisque les 10 centimes de frais de port facturés sont reversés à l’association Enfance et Partage.
    Le site, par sa qualité de service et son choix, a déjà sû convaincre de nombreux clients d’Amazon qui ne jurent plus que par bdfugue.com.

    J'aime

  5. Un autre exemple intéressant à citer est celui de la plateforme TONBOOKTOO https://www.tonbooktoo.com/ qui vise à promouvoir le partage de livres dans ses communautés de proximité. On peut y acheter, vendre, donner, recevoir, prêter et emprunter des livres de toutes sortes auprès de ses voisins, collègues, camarades de club, copains de bistrot… Une initiative française, collaborative, alternative et écologique que je recommande !

    Aimé par 1 personne

  6. Bien d’accord avec votre article.
    Personnellement, je n’achète jamais rien sur Amazon par principe. Si j’ai besoin d’envoyer un livre à quelqu’un, je passe par https://www.gibert.com/ ou https://www.ombres-blanches.fr/.
    Pour info, « Chez mon libraire » est une émanation du site https://www.placedeslibraires.fr/ qui couvre la France entière (656 points de vente). Il existe aussi une déclinaison pour Paris-région parisienne, « Paris librairies » dont le slogan est « la plus grande librairie du monde »!

    J'aime

  7. Bonjour,
    Il y a aussi le Secours Catholique (ou d’autres associations..)qui vends,donne,un petit prix.Livres, collections tous genres.je sais que la délégation de Montargis (45200) à beaucoup de livres dispos….et beaucoup de choses reçues en dons revendues un petit prix afin d’aider des personnes en état de précarité..

    J'aime

    1. Logeant patiellement à proximité de Montargis je vais y donner ce dont je n’aurai jamais plus besoin durant les quelques années qui me restent à vivre, merci pour l’info

      J'aime

  8. J’avais déjà essayé un réseau de librairie, mais je ne pas que ce soit un des deux mentionnés ci dessus.
    Le catalogue ne peut pas rivaliser. De même que les frais de ports…

    J'aime

  9. Emmaüs associé à d’autres associations vend également sur Internet : Emmauslabel.com
    Pour les locaconsommateurs essayez Neptune à Montreuil, c’est la caverne d’Ali Baba

    J'aime

  10. C’est bien de défendre le commerce local, et il le faut, mais pas comme ça ! Savez-vous que des petits commerces survivent grâce à leurs ventes réalisées sur Amazon ? Donc continuez bien à dénigrer les marketplaces, celles qui permettent à des petits d’avoir une visibilité et vendre, comme ça vous les tuerez plus vite !

    J'aime

  11. Je n’ai jamais acheté sur Amazon. Sans aucun effort car le vis en ville. Franchement c’est pas compliqué. En tout cas pour des citadins

    J'aime

  12. Pas tout à fait d’accord.
    Même si j’accepte l’ensemble des arguments en défaveur de la surconsommation, je ne peux pas oublier que personnellement Amazon m’a donné une chance de retrouver un emploi après plusieurs années d’inactivité pour raison médicale.
    Nous avons trop peu d’emploi dans la région hauts de France pour faire la fine bouche. C’est de la macroéconomie. La seule entité capable de gérer les dérives, c’est l’état. Donc notre seul moyen d’intervenir c’est de voter.

    J'aime

  13. Mdr vous faite bien rire, tout le monde veut la chute d’Amazon j’espère qu’il vont continuer à prospérer,
    Se focaliser sur Amazon juste parce que il domine, juste des jaloux si c’était vous a sa place vous feriez quoi !?? 😂
    Je continuerais de commander sur Amazon c’est pas des article ou du boycotte qui me feront changer d’avis c’est les prix qui mettent et que c’est avantageux,
    Concernant la surconsommation si les gens c’est des brebis à se laisser influencé c’est leur problème pas le vôtre sérieux les gens sont libre de faire se qu’il veulent de leur argent.
    Et pour commerçant local dur à défendre vue les prix

    J'aime

  14. Étant auteur en autoedition, je peux vous assurer qu’Amazon est le meilleur parti. Bien entendu, il y a la consommation, l’environnement, mais le géant du capitalisme fait vivre énormément de gens aussi !

    La plupart des libraires crachent sur les livres auto-édités, les autres plateformes d’autoedition prennent une plus grande marge et entraînent beaucoup moins de ventes. Je ne pourrai pas vivre de mes écrits sans Amazon, je ne ferai qu’engraisser les maisons d’éditions qui utilisent les auteurs comme des kleenex.

    Je suis d’accord sur le fond, mais la forme de l’article est à désirer…

    J'aime

  15. Ces conseils sont bons mais il convient d’apporter une précision sur Amazon. Le vrai problème est les articles vendus et expédiés par Amazon, où dans ce cas les conditions de travail sont très limite. Mais Amazon, regorge de vendeurs indépendant qui vendent et expédient eux même leurs produits. Cela permet souvent à de petites entreprises de s’ouvrir à plus grande échelle (autoédition, début de vente en ligne). Certe Amazon ce prend une commision (logique au vu du service proposé), mais combien de vente en plus cela génère chez ces gens ?
    En résumé, ne soyons pas trop radicale avec Amazon, mais soyons plus vigilant dans notre façon de consommer sur Amazon comme en dehors.

    J'aime

  16. Consorecup de consoglobe c’est fermé, la page d’accueil affiche ce message:
    LES SERVICES ENTRE PARTICULIERS SONT FERMÉS

    Les annonces ne seront pas publiées
    Les messages entre membres ne seront pas envoyés
    Pour toute question ou remarque, vous pouvez nous contacter ici
    Merci de votre compréhension

    L’équipe de consoGlobe

    J'aime

  17. La lecture de cet article est une déception, J arrive sur lecture du titre en espérant trouver une alternative pour finalement me débarasser d’amazon et j’ y trouve un petit paragraphe sur le black friday ( dont la variante suisse est présentée ici en 2 minutes de vidéo https://www.youtube.com/watch?v=vZDEgY9lJao ) suivi d’une courte liste de site d’annonces d’objets à donner (dont 1/3 a céssé leur activité) et tout le reste de l’article parle des possibilités d’acheter des livres en librairie.

    Au final aucune alternative concrète à amazon et un glissement contextuel du black friday où ce ne sont pas les livres qui se vendent le plus vers celui des livres uniquement.

    Le constat qui se tire de la lecture de cet article c’est qu’il n’existe pas vraiment d’alternative à amazon, et à mon humble avis c’est faire du tort à la cause que de publier un article rédigé de la sorte.

    Dans mon cas, j’habite à la campagne. les commerces les plus proches sont à 10km et ceux qui ne sont pas encore fermés en ont pris la direction, dotés d’une offre limité ne répondant pas à ma demande (ils peuvent avoir certains produits en les commandant pour plus cher et avec des délais plus long que si je commande moi même sans me déplacer). La ville la plus proche est à 65km et si les magasins ont plus de chance d’avoir l’article en stock les prix restent plus cher et faire 130km de voiture pour faire un achat ne me parait pas être un choix pertinent par rapport à passer commande par internet pour me faire livrer.

    J'aime

  18. Bonjour. J’ai essayer de clôturer mon compte amazon et montrer l’exemple, Mais il n’y a aucune option sur le site pour le faire. Quelqu’un peut-il m’aider ?

    J'aime

  19. Bonjour. J’ai essayé de fermer mon compte Amazon afin de montrer l’exemple et créer une mode, mais il semble qu’il n’y a aucune option sur le site pour le faire… Si quelqu’un peut m’aider ?

    J'aime

  20. Concernant les livres il existe aussi un site qui revalorise des livres d’occasion et permet de trouver son bonheur super facilement, ça s’appelle Recyclivre 🙂 je ne me sert presque plus que de ce site, ils ont pas mal de références de livre, connus ou pas.

    J'aime

  21. Vous parlez d’ « Amazon » comme si c’était un seul et unique vendeur, ce qui n’est pas le cas du tout. Moi je suis illustratrice jeunesse depuis plusieurs années et bien heureuse qu’Amazon existe, avant dans de grandes maisons d’éditions françaises je gagnais 0,65 centimes par livre vendu et à partager avec l’auteur, l’éditeur s’en bouffait une grosse partie ! Maintenant grâce à Amazon j’imprime avec les auteurs mes propres albums et je les vend sur la marketplace, ce qui me permet de toucher beaucoup de lecteurs potentiels et de gagner jusqu’à 5x plus sur la vente d’un livre. La différence c’est que maintenant je n’ai plus besoin de faire des semaines de 50h et de devoir en plus brader mes services d’illustratrice pour arrondir les fins de mois difficiles, et pourtant je travaillais avec de grosses maisons françaises … Si vous voulez boycotter Amazon, faites le mais dans ce cas là boycottez par exemple les produits « Amazon Basics » qui sont une propriété d’Amazon mais n’oubliez pas qu’Amazon est une market place (une place de marché) et que les produits disponibles à la vente sont vendus par des dizaines de milliers de vendeurs différents qui sont pour la majorité des entrepreneurs individuels.

    J'aime

  22. Bonjour ! Pour les amateurs de BD, Comics et Mangas, il y aussi la plateforme Bubble [https://www.appbubble.co/] qui existe depuis 2016 et qui permet à tous les fans de BD d’acheter leurs albums uniquement auprès des libraires indépendants. En plus de rejoindre la plus grosse communauté de lecteurs de BD, Comics et Mangas, les bédéphiles ont accès à un outil de gestion de collection très moderne et à des chroniques, actus et recommandations pertinentes.

    J'aime

  23. Bonjour ! Pour les amateurs de BD, Comics et Mangas, il y aussi la plateforme Bubble https://www.appbubble.co qui existe depuis 2016 et qui permet à tous les fans de BD d’acheter leurs albums uniquement auprès des libraires indépendants. En plus de rejoindre la plus grosse communauté de lecteurs de BD, Comics et Mangas, les bédéphiles ont accès à un outil de gestion de collection très moderne et à des chroniques, actus et recommandations pertinentes.

    J'aime

Répondre à Quittemelle Pascal Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s