Printemps climatique : prenez une dose d’inspiration pour vos pancartes !

Prenant de plein fouet l’urgence climatique, la génération « No Future » – la vraie, l’unique – a décidé de prendre les commandes : le 15 mars, toute la jeunesse du monde sera dans la rue, pour exhorter nos dirigeants à sortir de l’inaction environnementale
Les ONG et mouvements citoyens sont eux aussi dans les starting blocks, et ont appelé à une grève pour la justice climatique et sociale avec des manifestations dans toute la France le 16 mars.

Parce que l’heure du printemps climatique et social a sonné, le Boycott Citoyen s’est lui aussi joint à ce week-end de contestation en invitant tous ses boycotteurs et boycotteuses citoyennes à une grève massive de la consommation : plus de 65.000 personnes ont d’ores et déjà répondu à l’appel sur Facebook.

Ce week-end, nous allons donc marcher… C’est donc le moment de penser à nos pancartes pour porter hauts nos messages !
Pour vous y aider, le Boycott Citoyen vous propose :
Des slogans à imprimer
Des boycotts à afficher
Des pancartes réalisées lors de l’Agora pour le climat, pour trouver l’inspiration

Vendredi et samedi, le Boycott Citoyen apportera tout le matériel nécessaire lors des rassemblements parisiens, pour vous aider à faire entendre vos voix de citoyens !

Pour trouver le point de rassemblement le plus proche de chez vous, c’est par ici !

______________________________

Depuis le mois d’octobre, le Boycott Citoyen initie des boycotts au long court de certains produits et groupes (Nestlé, Coca-Cola, MacDo…) mais aussi de pratiques (le plastique à usage unique, les voyages professionnels en avion, la surconsommation lors des fêtes commerciales etc.), ainsi que des articles permettant de mettre en avant les alternatives positives et responsables. Nous organisons régulièrement des journées sans achat pour initier des actions coup de poing et montrer l’impact de consommateurs qui prennent le pouvoir, et tous les autres jours, nous apprenons à consommer autrement !
Chaque jour, sur www.boycottcitoyen.org, retrouvez des articles qui vous aident à éviter les produits irresponsables, et à adopter de nouvelles pratiques respectueuses de l’environnement et de l’homme.
Sur la page Facebook du Boycott citoyen, la communauté des boycotteurs et boycotteuses citoyen.nes échangent leurs idées, astuces et bons plans, donnant du poids au mouvement global… Motivant !

______________________________________

Vous suivez le Boycott Citoyen ? Vous avez initié des changements dans vos modes de consommation grâce aux alternatives proposées ? N’hésitez pas à soutenir nos actions sur Tipeee !

 

Les 15 et 16 mars, pour soutenir les grèves climatiques, j’éteins la lumière

Le 15 mars, toute la jeunesse du monde sera dans la rue, pour exhorter nos dirigeants à sortir de l’inaction climatique. Les ONG et mouvements citoyens qui s’organisent depuis la marche du 8 septembre dernier sont eux aussi dans les starting blocks, et ont appelé à une grève pour la justice climatique et sociale avec des manifestations dans toute la France le 16 mars. 300 scientifiques viennent de se joindre à eux : « Nous avons tout essayé » écrivent-ils dans une lettre ouverte pour expliquer leur appel. « Nous comprenons un mouvement de désobéissance civile. »

Parce que l’heure du printemps climatique et social a sonné, le Boycott Citoyen s’est lui aussi joint à ce week-end de contestation en invitant tous ses boycotteurs et boycotteuses citoyennes à une grève massive de la consommation : plus de 30.000 personnes ont d’ores et déjà répondu à l’appel sur Facebook.

Le principe de ces journées zéro conso ? Ne pas dépenser un centime, ne pas retirer d’argent, être les consommateurs les plus inexistants qu’il soit possible d’être, et aller faire grossir les rangs des marcheurs partout en France, pour montrer à nos dirigeants que nous refusons de nourrir un système mortifère par nos actes d’achat.

Pour apporter un signe visible à ces journées zéro conso, et en guise de protestation vis-à-vis de la pollution lumineuse, mais aussi pour montrer que le nécessaire changement de paradigme implique de vrais efforts que nous sommes prêts à engager, le Boycott Citoyen propose aux participants de ne pas allumer leurs lumières chez eux, les soirées des 15 et 16 mars.

Prêts à faire de ces journées de grève climatique le moment de contestation citoyenne et de désobéissance civile qui s’impose ? Rejoignez le mouvement !

 

PS : si ces deux journées zéro conso sont là pour appuyer les grèves climat en montrant qu’en tant que consommateurs nous avons la possibilité de nous mobiliser, le Boycott Citoyen a pour objectif final de changer les habitudes de consommation en profondeur. C’est la raison pour laquelle, depuis le mois d’octobre, nous proposons aux participants des boycotts au long court de certains produits et groupes (Nestlé, Coca-Cola, MacDo…) mais aussi de pratiques (le plastique à usage unique, les voyages professionnels en avion etc.), ainsi que des articles permettant de mettre en avant les alternatives positives et responsables. Nous organisons régulièrement des journées sans achat, mais tous les autres jours, nous apprenons à consommer autrement ! Sur la page Facebook du Boycott citoyen, la communauté des boycotteurs et boycotteuses citoyen.nes échangent leurs idées, astuces et bons plans, donnant du poids au mouvement global… Motivant !

15 et 16 mars, journées zéro conso : appel au boycott citoyen pour la justice climatique et sociale

« Pourquoi devrions-nous étudier pour un futur qui n’existera bientôt plus, alors que personne ne fait rien pour le sauver ? » : telle est la difficile  et pertinente question posée par Greta Thunberg, devenue l’icône d’une jeunesse en perdition dans des projections impossibles. La génération « No Future » – la vraie, l’unique, si l’on y réfléchit bien – a entendu son message : le 15 mars, toute la jeunesse du monde sera dans la rue, pour exhorter nos dirigeants à sortir de l’inaction climatique.

Les ONG et mouvements citoyens qui s’organisent depuis la marche du 8 septembre dernier sont eux aussi dans les starting blocks, et ont appelé à une grève pour la justice climatique et sociale avec des manifestations dans toute la France le 16 mars.

Parce que l’heure du printemps climatique et social a sonné, le Boycott Citoyen se joint à ce week-end de contestation en invitant tous ses boycotteurs et boycotteuses citoyennes à une grève massive de la consommation.

Les multinationales entravent toute action climatique ambitieuse ? Le lobby du patronat minimise les efforts climatiques ? Les multinationales agro-alimentaires continuent à déforester à tout va ? L’ONU nous prévient que nous n’avons plus que deux ans pour réagir avant une menace existentielle ? En tant qu’humains, en tant que citoyens, en tant que consommateurs, nous avons le pouvoir d’agir… Et nous allons le prendre.

Les 15 et 16 mars, n’achetons rien. Faisons de ces journées de mobilisation pour la justice climatique et sociale des journées zéro conso. Ne dépensons pas un centime, ne retirons pas d’argent, et soyons les consommateurs les plus inexistants qu’il soit possible d’être. Allons faire grossir les rangs des marcheurs partout en France, réfléchissons à nos slogans, fabriquons nos pancartes, et tous ensemble, montrons à nos dirigeants que nous refusons de nourrir un système mortifère par nos actes d’achat.

Allons-nous acheter le double pour faire des provisions la veille ou pour compenser le lendemain ? Absolument pas : dès le 17 mars, allons voir nos petits commerçants, les boutiques éthiques, les magasins de vrac et les petits producteurs qui ont fait le pari d’une consommation plus juste. Et nous tâcherons d’y emmener avec nous tous nos proches habitués de grande surface, que nous aurons su convaincre de notre pouvoir de consommateurs.

 

Sit-in, brassards verts : la grève pour le climat dans les cours de récré

Vous êtes parents d’un enfant en école primaire, en sixième, en cinquième ? Professeur des Écoles ou de collège ? Vos enfants ont peut-être déjà entendu parler de la grève mondiale de la jeunesse pour le climat. Si ce n’est pas encore le cas, ils vont sûrement en entendre parler dans les semaines qui viennent. Certains ont vu des images, des vidéos de Greta Thunberg. D’autres ont des frères et sœurs, des cousins collégiens, lycéens, qui ont décidé de se mobiliser avec Youth for Climate. Et n’allons surtout pas croire que nos chers bambins ont leurs oreilles dans leur poche, ou qu’ils n’ont pas d’avis sur la question. Même s’ils ne sont pas en âge d’aller manifester. Et même si on ne le leur demande pas, leur avis…

Parfois, je me demande ce que font les adultes… ou plutôt pourquoi ils ne font rien ».

Julia a 9 ans. Élève en classe de CM1, elle est encore trop jeune pour prendre seule l’initiative d’aller manifester pour le climat le 15 mars. Mais elle est assez grande pour comprendre les enjeux, à son niveau : « on en parle souvent, avec mes parents, explique-t-elle. On fait attention à ce qu’on mange, on mange pas des framboises en hiver par exemple ! Et puis on va le moins possible au supermarché, et on prend pas les trucs emballés dans du plastique parce qu’il y en a trop, du plastique. Après il y en a dans la mer, ça étrangle les poissons et les tortues, et je sais qu’il y a déjà un continent énorme de déchets, on peut pas continuer comme ça ! Il faut arrêter, sinon il n’y aura plus d’animaux quand je serai grande ! Parfois, je me demande ce que font les adultes… ou pourquoi ils font rien ».

« C’est pas parce que j’ai que 10 ans que je ne vois pas ce qu’il se passe »

Léon est en CM2, et lui aussi se pose beaucoup de questions sur son avenir. Il le dit tout net : « c’est pas parce que j’ai que 10 ans que je vois pas ce qu’il se passe. Qu’est-ce que vous croyez ? J’entends les adultes parler, et quand ma mère met la télé j’écoute, moi. J’ai vu la vidéo de la suédoise, aussi… Je me demande comment on va faire pour arrêter que le climat se réchauffe. Est-ce qu’on aura la même vie que maintenant, quand on sera grand ? Est-ce qu’il y aura encore de la nature, des oiseaux ? J’ai entendu Sacha (ndlr : son grand frère de 14 ans) discuter avec ses copains de la grève du 15 mars… Moi j’ai pas le droit d’y aller, mes parents veulent pas, mais j’en ai marre qu’on fasse comme si c’était pas mon problème, alors qu’en fait, c’est vraiment mon problème! »

« Les parents veulent pas qu’on rate l’école, mais on a le droit de s’asseoir dans la cour ! »

Des Léon et des Julia, il y en a des tas. Trop jeunes pour aller manifester, mais bien assez grands pour se douter que c’est leur avenir qui est en train de se jouer. Et pleins d’idées pour faire entendre, eux aussi, leur inquiétude.
Julia, elle, s’est fabriqué un brassard vert avec un tee-shirt devenu trop petit, et a décidé de le porter le 15 mars. Elle a eu cette idée en entendant sa grande sœur parler d’Ysée, une jeune collégienne qui porte un brassard de ce type depuis plusieurs semaines, et qui est devenue ambassadrice de Little Citizens for Climate : « si on me demande ce que c’est, tant mieux : je pourrai très bien l’expliquer. C’est pour dire aux adolescents et à tout le monde que moi aussi, je veux que les adultes arrêtent la pollution et les déchets », annonce-t-elle. Quant à Léon, il a commencé à parler à ses camarades de classe. Ce qu’il veut faire ? Organiser un sit-in dans la cour de son école : « les parents veulent pas qu’on rate l’école, mais on a le droit de s’asseoir dans la cour ! Si plein de classes le faisaient partout dans la France et dans le monde au même moment, peut-être que les adultes réagiraient ? J’aimerais bien en tout cas… »

A bon entendeur…